la gauche s'est sabordée totue entière après le naufrage du PC, c'est au tour du PS de pourrir sur pied. Bande d'énarques de merde.

vive l'anarchie